Chers passagers, Compte tenu de la forte affluence attendue ,nous vous conseillons vivement d’arriver au moins 3 heures à l’avance de sorte à vous éviter tous désagréments. Merci pour votre compréhension & bon voyage !

L'historique

Vous êtes ici: L'aéroport / L'historique

 

Les premières activités aériennes à Gosselies remontent à 1919. A cette date, le Roi Albert Ier inaugure la première école de pilotage belge au champ d’aviation de Gosselies, au « Mont des Bergers », point culminant de la région gosselienne. L’année suivante, la SEGA (Société Générale d’Aéronautique) débute des activités de maintenance aéronautique. Son activité consiste essentiellement en l’entretien et la réparation des machines volantes utilisées par les nombreux aéro-clubs de la région. Quatre cents pilotes militaires et civils destinés à l’aéronautique militaire furent formés à l’école d’aviation. En 1931, les statuts de la société Avions Fairey S.A. sont signés. Cette société allait faire de Gosselies le centre de l’industrie aéronautique belge.

Après la Seconde Guerre mondiale, Gosselies est classée dans la catégorie des aérodromes publics et son exploitation est assurée par la Régie des voies aériennes (RVA). En 1954, associée à Fairey, la Société Anonyme Belge de Construction Aéronautique (S.A.B.C.A) installée à Haren crée une seconde usine à Gosselies. Progressivement, d’autres entreprises s’établissent sur le site.  Dans les années 70, Liège et Charleroi sont reliés quotidiennement à Londres-Heathrow. L’expérience sera rapidement abandonnée en raison de résultats décevants. L’aérodrome de Gosselies sera pratiquement sans aucun trafic passagers et sera utilisé principalement pour les vols privés, les vols d’entraînements et parfois quelques vols charters vers les destinations vacances de la Méditerranée ou l’Algérie. En 1978, la SONACA (Société Nationale de Construction Aéronautique) est créée pour reprendre les activités de Fairey.

C’est le  9 juillet 1991 que la société anonyme Brussels South Charleroi Airport (BSCA) voit le jour. Cette opération s’inscrit directement dans le cadre du transfer effectif, de l’Etat aux Régions, des pouvoirs de gestion et d’exploitation des aéroports régionaux, transfert qui aura lieu le 1er Janvier 1992.

La Région Wallonne décide par conséquent de concéder la gestion de ses deux aéroports principaux – Charleroi et Liège – à des sociétés de droit privé, soumises aux lois coordonnées sur les sociétés commerciales. Telle est donc la mission de BSCA, dont l’actionnaire majoritaire est le holding Sambrinvest.

Au cours des années 1992 et 1993 ont été mis en place progressivement un ensemble de procédures de gestion, qui ont commencé à prendre effet en 1995 et plus encore en 1996.

 

 

 

1 mai 1997

 

Ryanair lance Bruxelles Sud Charleroi – Dublin. Première légitimation du

nouveau nom. Le succès est immédiatement au rendez-vous ! L’aéroport

enregistre 200.000 passagers par an.

 

26 avril 2001

 

L’aéroport de Bruxelles Sud Charleroi devient la première base continentale de

Ryanair. Nous enregistrons 800.000 passagers en 2001. La crédibilité s’installe,

le phénomène low-cost en Belgique retient l’attention !

 

2002

 

BSCA enregistre 1.271.279 passagers

 

2003

 

BSCA enregistre 1.803.587 passagers

 

15 juli 2004

 

Wizz Air, compagnie low-cost hongroise, lance Varsovie et Budapest

 

2004

 

Le 20 décembre, BSCA enregistre le 2 millionième passager.

L’année 2004 est l’année des records avec 2.034.797 passagers enregistrés.

 

2005

 

BSCA enregistre 1.873.349 passagers

La croissance du nombre de passagers est telle que le terminal actuel sera

rapidement trop petit pour pouvoir gérer l’ensemble des passagers. La

construction du nouveau terminal commence.

 

 2006

 

Le trafic de BSCA représente 15% du trafic de Zaventem pour 1% en 2000.

Le nombre de passagers atteint 2.166.915 en 2006.

Arrivée de la compagnie belge Jet4you le 1er novembre et lancement de la ligne

vers Casablanca.

 

 

2007

 

Arrivée de Private Wings et lancement de la ligne vers Ingolstadt le 1er

novembre 2007.

 

2008

 

L’ancienne aérogare ne permettait plus de répondre à la croissance du trafic

passagers. Le nouveau terminal, d’une capacité de 3 millions de passagers,

est officiellement inauguré par Sa Majesté le Prince Philippe le 28

Janvier.  

 

 

2009

 

C’est cette année qu’est installé l’ILS Cat III. Cet « Instrument Landing

System » permet des opérations aériennes en condition de très basse visibilité.

En d’autres termes, les avions peuvent décoller et atterrir malgré des conditions

météorologiques peu favorables.

 

Arrivée de Jetairfly et d’Air Arabia Maroc. Notre éventail de destinations est

doublé.

En octobre 2009, le trafic passagers bat un record en atteignant les 3 millions

de passagers.